Personnalités

Rencontres avec les personnalités qui font l'actualité (cinéma, musique, littérature, mode) et avec les Parisiens amoureux de leur ville. L'occasion de découvrir leur histoire avec Paris. Interviews et portraits exclusifs Paris Worldwide.

Le footballeur star du Paris Saint-Germain pose un regard émerveillé sur les monuments de la capitale. L'ARC DE TRIOMPHE En haut de l'arc, la vue est magnifique sur les principaux monuments, les toits de Paris et les nombreuses avenues qui y convergent. C'est un endroit très animé, que j'apprécie pour son côté populaire. Paris 8e LES CHAMPS-ÉLYSÉES L'idéal pour se balader, faire du shopping en famille, se restaurer. On trouve tout sur les Champs ! Et puis, ça m'amuse de me mêler à la foule des touristes pour descendre la " plus belle avenue du monde " jusqu'à la Concorde. Paris 8e LE TROCADÉRO Cette esplanade qui donne sur la tour Eiffel a une signification particulière pour moi : c'est là que j'ai été présenté aux Parisiens, en juillet 2012. J'y pense à chaque fois que je passe devant. Et bien sûr, je ne manque jamais de jeter un petit coup d'oeil à la tour ! Paris 16e LE PARC DES PRINCES Je suis fier de défendre les couleurs de Paris chaque semaine dans ce grand stade. C'est là qu'on peut voir les meilleurs joueurs du championnat et de belles actions de jeu ! Paris 16e LA TOUR EIFFEL Le symbole de Paris et de mon club ! Un passage obligé, une tradition, quand on découvre la ville. La première fois que je l'ai vue, j'ai été frappé par sa beauté. J'aime aussi l'admirer sous des angles différents en fonction des quartiers. Paris 7e © STELLA PICTURES/BESTIMAGE
L’écrivain anglais à la plume acérée*, installé dans la capitale voilà vingt ans, nous livre ses cinq adresses favorites.DROUOTLes salles de vente parisiennes me fascinent. On peut y voir le contenu d’un château entier ou l’atelier d’un artiste à vendre. Tout le monde peut enchérir et acheter de vraies antiquités à des prix imbattables. C’est là que je déniche mes meubles.9, rue Drouot, Paris 9e (01 48 00 20 20)BASSIN DE LA VILLETTECe coin aquatique de Paris a des airs d’Amsterdam, mais il reste très parisien. On y flâne, on y joue à la pétanque. Les jeunes aussi ! J’adore les petits restaurants qui commencent à y fleurir, fort sympathiques. C’est mon quartier.Paris 19eABBEY BOOKSHOPC’est ici que j’ai vendu le tout premier exemplaire de mon roman God Save la France. Cette petite librairie anglophone déborde de livres neufs et anciens, et le propriétaire canadien, Brian, accueille tout le monde avec un café au sirop d’érable.29, rue de la Parcheminerie, Paris 5e (01 46 33 16 24)BHV MARAISAvant, j’allais dans ce grand magasin pour acheter des fournitures pour bricoler. Depuis, il est devenu plus branché, j’y vais pendant les soldes pour m’habiller chic et pas cher. Heureusement, au sous-sol, on peut toujours trouver des clous.36, rue de la Verrerie, Paris 4e (09 77 40 14 00)MUSÉE CARNAVALETLe musée de l’Histoire de Paris est très pointu sur les détails de la vie quotidienne d’autrefois. J’aime la section sur les privations pendant le siège de 1871, et le salon privé d’un café du xixe siècle où des amoureux se seraient cachés.16, rue des Franc-Bourgeois, Paris 3e (01 44 59 58 58) *1 000 ans de mésentente cordiale, l’histoire anglo-française revue par un rosbif (Pocket)© Propos recueillis par Pascal Mouneyres
Ce mois-ci, Paris Worldwide a eu le plaisir d'interviewer Emilie du blog « The Brunette ». Très connue de la blogosphère parisienne, elle vous fait découvrir son Paris intimiste et branché  ! Pour ceux qui ne te connaissent pas, peux-tu nous parler un petit peu de toi et de ton blog ? J'ai ouvert mon blog en Juin 2007. J'ai commencé parce que j'avais découvert quelques mois auparavant des blogs et ça m'a donné envie d'avoir mon propre univers à moi. Je travaillais en bureau de presse dans le domaine du jardinage et j'avais envie de faire autre chose… Pourquoi TheBrunette ? Ça peut sembler un peu incongru mais en 2007, je sortais d'une période où j'avais été très blonde pendant deux ans. En retrouvant ma couleur brune sombre naturelle, j'utilisais les produits capillaires de John Frieda "Brillante Brunette" et ce nom est resté ! As-tu un univers particulier? Ce sont clairement les rues parisiennes ! J'adore Paris et je trouve cela important de montrer à mes lectrices des photos avec de jolis fonds ayant pour décor la capitale mais aussi mes lieux préférés… Et les photos en extérieur sont tout de même plus belles! Quelle parisienne es-tu ? Es-tu originaire de Paris ? De banlieue parisienne plus exactement. Mais je vis à Paris depuis Mai 2009.Es-tu plutôt Paris de nuit ou Paris de jour ? Plutôt Paris de Jour parce que je ne suis pas du tout un oiseau de nuit. Même si j'aime bien voir mes amis, aller au resto ou sortir… Passé Minuit, je rentre chez moi. Es-tu plutôt working girl ou farniente ?Je suis un mix des deux ! Je travaille en bureau de presse à temps plein et mon blog me prend également beaucoup de temps. Mais je donnerai n’importe quoi pour pouvoir me reposer !    Quels sont tes arrondissements préférés ? Es-tu plutôt rive gauche ou rive droite ?Je suis très rive droite. J'habite dans le 10e et c’est mon quartier préféré, celui dans lequel je me sens le plus à l’aise. J'adore le quartier des Tuileries ou celui de Grand Palais pour en prendre plein les yeux et tomber dans le cliché. J'habitais auparavant derrière Montmartre, je reste attachée au 18ème.  On te voit souvent à Paris sur tes photos, quels sont tes endroits préférés  dans Paris, tes spots favoris ? Restaurant favoris? J'adore le Bistro Bellet (84, rue du Faubourg-Saint-Denis, Paris 10e) qui est génial. Un vrai gastro avec les avantages du bistro ! Je n'habite pas loin du Canal Saint Martin donc forcément j'ai beaucoup de spots comme Holy Belly (19 Rue Lucien Sampaix, 75010 Paris) ou Tuckshop (13 Rue Lucien Sampaix, 75010 Paris), L’hôtel du Nord… Adresses de shopping? J'aime beaucoup faire du shopping dans mon quartier autour de la Rue de Marseille dans le 10e, dans la Rue Beaurepaire parce qu'il y a les stocks Maje ou Claudie Pierlot ou encore dans le Marais. Il y a aussi toutes mes boutiques favorites comme IKKS ou The Kooples… Et les traditionnels Grands Magasins que je fréquente uniquement le soir après le boulot pour éviter la foule des week-ends !Musée? Définitivement les expositions du Grand Palais avec sa grande verrière sublime ! C'est un lieu emblématique… Sinon, pour un vrai Musée : le Louvre, en long en large et en Parc? Je n'habite pas loin du Canal qui est vite très bondé avec les beaux jours. J'ai donc mes petites adresses secrètes comme un jardin intimiste près de l'Hôpital Saint Louis… Ou alors Place Dauphine qui est d'ailleurs sur la Rive Gauche, où je retrouve mes amis pour une partie de Molky dès les beaux jours !  Tu as fait plusieurs fois des Vide-Dressing mais quelles sont tes meilleures adresses shopping ? La boutique & Other Stories est géniale car elle propose des vêtements avec des coupes dingues à des prix accessibles et la déco est sublime. Idem pour Merci (111 boulevard Beaumarchais 75003 Paris). J’adore aussi la Rue St Honoré ou la rue des Francs-Bourgeois. Ensuite c'est surtout des coups de cœurs en me baladant dans la rue. Quelle est ta tenue mode fétiche ?En automne : Le trench, des boots, une jupe et des collants teint de Soleil de DIM.En hiver : Un manteau chaud ou une doudoune, des collants en cachemire avec une robe et des boots.Au printemps : Une robe légère, une veste perfecto et des escarpinsEn été : Un short avec des spartiates et une belle blouse.  Si tu devais décrire Paris en un seul mot, quel serait-il Incroyable. Quel est TON Paris ? Je pense qu'on a beaucoup de chance de vivre à Paris! C'était mon rêve de jeune fille. Pour moi, Paris, c'est la ville des gens actifs, des intellectuels avec la culture à portée de tous… Il y a des endroits géniaux pour pouvoir sortir ! Pour moi, Paris, c'est la mode, les monuments, mais aussi les peintres ou écrivains célèbres. Paris reste ma Madeleine de Proust ! Même si parfois Paris n'est pas toujours agréable dans certains quartiers, c'est une ville qui semble toujours se renouveler. Les quartiers ne sont pas les mêmes d'une rue à une autre, voire totalement différents ! Paris représente plusieurs facettes de notre personnalité et on y trouve tous notre compte.  Quel est l'accessoire parisien typique selon toi? Le parapluie ! Il faut obligatoirement l'avoir sur soi pour ne pas être surprise! PORTRAIT PARISIENSi tu étais un parfum, une odeur? L'impératrice de Dolce Gabbana. Si tu étais un lieu Parisien ? Le Canal Saint Martin. Si tu étais un monument Parisien?  Le Grand Palais.Si tu étais un moyen de transport? En semaine, c’est métro pour aller travailler et le week-end c’est à pieds lorsqu'il fait beau mais je préfère prendre le bus en temps dès que je peux. Même si c'est plus long, on voit vraiment Paris, on n'est pas étouffé et on peut découvrir des lieux inconnus.  Si tu étais une saison à Paris ? Le printemps avec les superbes cerisiers en fleurs. Si tu étais une célèbre marque française? Chanel.Si tu étais une célèbre femme française? Inès de la Fressange.Emilie du blog www.thebrunette.frCrédits Photos : thebrunette.fr
« Nous devons ancrer Versailles dans le XXIe siècle »Emblème culturel français et destination des plus prisées au monde, le château de Versailles se trouve à la croisée du passé et de la modernité. Catherine Pégard, sa présidente, commente son actualité. Avec 7, 5 millions de visiteurs en 2013, la fréquentation du château est en hausse.Comment expliquez-vous cet attrait ? La force de Versailles est de traverser les siècles en s’adaptant à son époque, tout en profitant du prestige de ses collections. Nos visiteurs ont une certaine idée de la France et du luxe. Ils font un lien entre l’art de vivre, la mode, la gastronomie, le savoir-faire des métiers d’art, etc. Ils en trouvent un concentré ici. Nous avons aussi une capacité à raconter l’Histoire. Ou plutôt des histoires, celle des tissus, des fontaines, des marbres, etc.La situation économique mondiale joue bien sûr un rôle important dans la fréquentation, notamment depuis l’émergence de certains pays. La Chine est aujourd’hui le deuxième pays d’origine des touristes étrangers, après les États-Unis. Les Chinois, qui venaient auparavant en groupes assez fournis, ont tendance à individualiser leurs visites. Cela prouve une certaine prospérité.Quelles sont les grandes lignes de votre politique culturelle ?Il nous faut ouvrir le château, dans tous les sens du terme. Montrer de nouveaux lieux au public est essentiel. Nous avons, ces derniers mois, ouvert neuf appartements des filles de Louis XV, la Petite écurie où sont rassemblés des moulages du Louvre ou le salon de l’Abondance. Je suis aussi très attachée au « Trianon-sous-Bois », qui fut entre autres la résidence présidentielle du général de Gaulle. L’idée est de fluidifier les passages et de montrer au public que l’on peut découvrir Versailles autrement, de façon multiple et autonome, dans des lieux indépendants les uns des autres. Nous avons d’ailleurs créé un « passeport deux jours » pour deux venues successives. Et nous menons, bien sûr, une politique de travaux constante et de longue haleine. La rénovation, c’est ce qui fait la vie d’un château.Comment faire rayonner le château à l’extérieur de Versailles ?Avec des expositions hors les murs, des partenariats inédits, des événements. Nous allons, par exemple, présenter nos collections à Arras (Pas-de-Calais) pendant au moins dix ans. Nous avons signé un accord avec le Centre des monuments nationaux et allons collaborer à une rétrospective sur les sacres royaux à Reims (Marne). Au Japon, où nous organisons une grande exposition sur Marie-Antoinette, nous allons restaurer la partie française des jardins impériaux de Tokyo. Enfin, nous proposons actuellement une grande exposition sur la Chine, qui fait suite à la visite très médiatisée en mars du président Xi Jinping. Nous pensons que cette actualité donne envie de venir à Versailles.Quelle est la part du mécénat dans votre budget ?Autour de 15 à 20 %, soit 15 millions d’euros. Nous avons une grande diversité d’offres, donc une grande diversité de mécènes. Vous pouvez être mécène d’un arbre du parc pour 1 000 euros, d’une statue, d’un banc, d’un tableau. Si vous êtes une entreprise, vous pouvez financer de gros travaux. Le hameau de la Reine va être restauré par la maison Dior. Ou le bassin de Latone par Philantropia, une fondation suisse. Mais 60 % de nos propres ressources proviennent de nos visiteurs, ce qui est énorme. Ce sont eux nos premiers mécènes.Comment inscrire le château, cet emblème du passé, dans la modernité ?L’une de nos missions est d’ancrer Versailles dans le xxie siècle, le siècle des échanges et de la communication. Bien sûr, nous incitons les gens à acheter leurs places sur Internet, une pratique de plus en plus courante. Mais au-delà de cet aspect pratique, le château a pris une certaine avance dans le domaine des technologies et de l’offre numérique.Je pense à cette web-série, sur notre site Internet, qui évoque la vie locale pendant la Première Guerre mondiale. Ou à nos différents partenariats avec Google pour des expositions virtuelles en ligne : Immortaliser Versailles et Louis XIV, la construction d’une image. Google nous fournit également des films en 3D diffusés dans la galerie de l’Histoire, dédiée aux grandes étapes du passé. Il faut aller voir notre site versailles3d.com ! Et nous développons avec Orange une application pour mobiles où vous écoutez le guide de votre choix en visitant les jardins. Le numérique permet de tout imaginer. La présence de l’art contemporain, malgré les polémiques passées, est-elle logique ?Versailles a toujours été le lieu de la création. La présence d’artistes contemporains est donc cohérente avec l’Histoire. Il n’y a pas lieu d’être choqué. Nous veillons bien sûr à ce que les œuvres dialoguent avec le cadre. Par exemple, cette année, Lee Ufan a créé une tombe en hommage à Le Nôtre. Ces expositions attirent un public spécifique, qui ne viendrait sans doute pas spontanément.Quel est votre regard d’ex-journaliste politique sur ce lieu de pouvoir qu’est le château ?J’ai commencé par la politique actuelle quand j’écrivais au Point, et là, je remonte le temps. L’envie de montrer l’histoire récente, par exemple la présence du général de Gaulle au château, tient sans doute de la déformation professionnelle (rires). Mais bien sûr, je reste fascinée par cette mise en scène permanente du pouvoir, cette symbolique omniprésente, voulue par Louis XIV.Quel est votre lieu préféré à Versailles ?Quand le soleil se couche, la galerie des Glaces est irrésistible. Mais le lever du soleil sur les jardins, c’est aussi stupéfiant. En fait, ici, je change de sentiments tous les jours. par/by Pascal Mouneyres photographies/photographs Stéphane Grangier
Le créateur japonais, qui s'est installé dans la capitale à 25 ans, nous livre ses cinq adresses favorites. Musée d'Orsay J'adore examiner minutieusement son architecture d'ancienne gare et son plafond. Mais on ne peut pas voir toutes les œuvres en une seule fois, c'est trop vaste. Ma tactique : je sélectionne certains coins que je visite petit à petit. Et je reviens souvent ! 1, rue de la Légion-d'Honneur, Paris 7e (01 40 49 48 14). Le bon marché C'est mon lieu préféré pour le shopping, surtout pour les vêtements et les chaussures. Ils ont toutes les marques et de très belles sélections. Ce n'est pas surchargé de monde, ce qui me permet de flâner, d'autant plus que ma résidence secondaire se trouve dans le quartier. 24, rue de Sèvres, Paris 7e (01 44 39 80 00). Sennelier La boutique de référence pour tous les artistes. J'y achète mon matériel de peinture. Gouaches, tableaux, crayons, on y trouve de tout dans un cadre boisé. C'est ouvert depuis 1887 ! Des célébrités comme Karl Lagerfeld y passent souvent. 3, quai Voltaire, Paris 7e (01 42 60 72 15). Toyo C'est mon ancien chef cuisinier, à qui je suis resté fidèle. Son restaurant est un " japonais fusion ". Au menu : du filet de boeuf, des fruits de mer, des légumes, etc. De la cuisine française de terroir préparée à la japonaise. Cela change des sushis, non ? 17, rue Jules-Chaplain, Paris 6e (01 43 54 28 03). Librairie Galignani C'est une très vieille librairie anglo-française connue internationalement, aux rayonnages et bibliothèques en bois. Elle ne recherche pas la modernité mais l'efficacité. Le choix est vaste et les employés de bon conseil. 224, rue de Rivoli, Paris 1er (01 42 60 76 07). © Propos recueillis par Pascal Mouneyres
Ce mois-ci, Paris Worldwide a eu le plaisir d'interviewer Céline du blog « Les Demoizelles », figure phare sur la scène des blogs mode français. Découvrez son Paris !  Pour ceux qui ne te connaissent pas, peux-tu nous parler un peu de toi et de ton blog ?Je m'appelle Céline et j'ai ouvert mon blog il y a bientôt 5 ans, c'était en 2009, qu'est-ce que ça passe! Aujourd'hui c'est une vraie passion qui me prend environ 50% de mon temps. J'y parle de mode principalement, mais aussi de beauté, de voyage et de gourmandises.J'ai ouvert ce blog car je m'ennuyais à mon travail. J'étais directrice artistique en agence de pub et souvent mes projets créatifs étaient freinés par les clients. Ça en devenait frustrant surtout quand tu passes des semaines à monter une campagne.Alors j'ai quitté tout ça pour vivre de ma passion. Aujourd'hui, j'ai 3 casquettes, je suis bloggeuse, photographe de mariage et illustratrice, je m'éclate. Je fais ce que j'aime et même si je travaille 10 fois plus qu'avant, c'est passionnant et enrichissant. J'organise mes journées comme je le souhaite et personne ne me dit ce que j'ai à faire. C'est une vraie liberté et surtout j'ai retrouvé la créativité que j'avais perdue. Quelle parisienne es-tu ?Je pense que je suis la parisienne qui ne se prend pas au sérieux et qui vit l'instant présent. Celle qui peut sortir acheter sa baguette de pain pas maquillée et en jogging, celle qui achète son bouquet de fleurs une fois par semaine, celle qui marche dans Paris sans but précis au lieu de prendre le métro, celle qui aime s'installer dans un café et déguster un cappuccino en lisant un magazine féminin. Celle qui fait du shopping la semaine car elle déteste le faire le samedi après-midi, celle qui va déjeuner un vendredi midi dans un petit restaurant rue Tiquetonne, celle qui va s'acheter un livre chez le petit libraire du coin et celle qui adore voyager.Voilà c'est la parisienne que je suis. Le temps est précieux, il faut juste s'avoir l'apprécier et en profiter. Es-tu originaire de Paris ?Et non ! Mais j'habite la région parisienne depuis l'âge de 6 ans, alors c'est presque comme si… Es-tu plutôt Paris de nuit ou Paris de jour ?Paris de jour. J'aime me balader, prendre des photos, m'arrêter déguster une pâtisserie quelque part. Je ne suis pas une fêtarde. Es-tu plutôt working girl ou farniente ?Working girl je crois. Je travaille tout le temps. Quand tu as 3 casquettes comme moi, ce n'est pas toujours évident de tout combiner. Je m'efforce de le faire car c'est la passion et l'envie de créer plein de choses qui m’animent.Chaque matin, je me réveille avec de nouvelles idées en tête et l'envie de les réaliser. Farniente uniquement pendant les vacances et encore, mon ordinateur portable n'est jamais loin ! Quels sont tes arrondissements préférés ? Es-tu plutôt rive gauche ou rive droite ?Rive droite sans hésitation. Tous les quartiers que j'aime se trouvent de ce côté de la capitale. On te voit souvent à Paris sur tes photos, quels sont tes endroits préférés ? J'en ai plusieurs. Bien souvent, je me promène dans les quartiers où je vais déjeuner ou bruncher. Il y a la rue Montorgueil qui est pour moi l'une des plus agréables de Paris. J'aime son côté atypique avec ses commerces et son marché. Dans une rue perpendiculaire, il y a l'atelier du Burger : Big Fernand, 32 Rue Saint-Sauveur, 75002 Paris. On peut y déguster de succulents burgers et l'accueil est très convivial, j'adore ! Sinon autre adresse un peu plus en bas de la rue Montorgueil, au 16 rue Bachaumont, il y a L'Atelier de l'Eclair. Je suis gourmande alors si je traîne dans le coin, il m'arrive parfois d'y faire un saut. Mon préféré est l'éclair au Nutella ou celui au citron meringué. Si je suis vers Boulevard Haussman et que j'ai envie de manger un bon japonais, je marche un peu en descendant l'Avenue de l'Opéra et je vais au 9, rue d'Argenteuil chez Sanukiya. Là-bas, c'est un vrai bonheur ! Ce restaurant est tenu par des japonais et on peut y déguster de la VRAIE cuisine japonaise. Ici les sushis sont bannis de la carte, on y déguste des Udon, plat typiquement japonais. Mon préféré est le Hiyashi-tempura-udon. Un bol de nouilles avec des beignets de crevettes et de légumes. Un vrai délice ! Quelles sont tes meilleures adresses shopping ?Le boulevard Haussmann car il y a toutes les boutiques que j'aime dans un rayon de 2 kilomètres à la ronde. C'est parfait pour moi, surtout lorsque j'ai peu de temps devant moi pour faire du shopping. En 1h30, je peux avoir fait le tour et trouvé ce que je voulais ! Quelle est ta tenue mode fétiche ?En automne : un perfecto en cuir noir, un jean noir, une chemise d'homme, des sneakers Isabel Marant et un sac en cuir.En hiver : un manteau oversize bien chaud, un bonnet à grosses mailles que j'ai tricoté, des boots, un chèche, un jean et un pull à grosses mailles.Au printemps : un trench, un jean boyfriend, des converses, un foulard coloré, et un sac en cuir.En été : une robe longue, des spartiates, un borsalino, des lunettes de soleil et un cabas en tissu comme ceux qu'on prend pour aller à la plage. Si tu devais décrire Paris en un seul mot, quel serait-il ? Romantique. Quel est TON Paris ? Ta façon de voir et de vivre la ville… Paris a ses bons et ses mauvais côtés. J'essaye de n'en voir que le positif même si parfois ce n'est pas toujours évident. C'est une ville qui bouge beaucoup et qui est en perpétuel mouvement. J'aime son côté culturel, ses parcs et ses monuments historiques. Je ne me lasse jamais de contempler la Tour Eiffel ou la Place de la Concorde que je trouve magnifique.Paris c'est la capitale de la mode, du romantisme et de la bonne fourchette ! Souvent quand je voyage dans d'autres pays et que l'on me demande d'où est-ce que je viens, les réactions sont toujours très positives. Oh Paris, Paris… C'est une ville superbe. Si j'étais Maire de cette ville, ce qui n'arrivera probablement jamais, je ferais en sorte qu'il y ait moins de voitures. Je ferais comme à Londres, j'instaurerais un péage à l'entrée de la ville, il faudrait payer 50 euros pour entrer et je placerais cet argent pour reloger les sans domiciles fixes. J'aménagerais plus de pistes cyclables.Paris n'est pas une si grande ville finalement, on peut pratiquement tout faire à pied, tout est à proximité. L'autre jour j'ai marché du Bon Marché Rive gauche jusqu'à Opéra en 30mn. Je suis sûre que c'est aussi rapide que de prendre le métro et bien plus agréable. Paris devrait être une ville "verte" avec d'avantage de rues piétonnes et certains accès interdits aux voitures.Si j'étais Maire de cette ville, les choses bougeraient beaucoup plus vite et les parisiens pas contents finiraient par prendre leur bicyclette. Ceux qui utiliseraient leur vélo paieraient 50% d'impôts en moins, c'est un bon argument, non ? Je n’ai plus qu'une chose à dire…Mangez, bougez et votez pour moi ! Quel est l'accessoire parisien typique selon toi ? La tour Eiffel en porte clé, la baguette de pain… ou le béret.   LE PORTRAIT PARISIEN DE « LES DEMOIZELLES » Si tu étais un parfum, une odeur ?  Le lait Frais pour le corps de Diptyque, c'est l'un de mes essentiels de beauté. Tous les produits de cette marque sont supers et il m'arrive parfois de passer dans leur jolie boutique au 34 boulevard Saint Germain. Il y règne une ambiance si particulière, j'adore ! Si tu étais un lieu Parisien ?La rue Crémieux. J'aime cette petite rue piétonne et ses maisons colorées. Aucune voiture ne peut s'y garer, c'est appréciable. Si tu étais un monument Parisien ?  Les aéroports de Paris sans hésiter. J'aime les voyages et pour moi mes vacances commencent une fois que j'ai mis les pieds à l'aéroport. Chaque fois que je rentre de voyage, j'ai déjà envie de repartir. Pourtant je déteste prendre l'avion ! Si tu étais un moyen de transport ? Le vélo. J'ai un Beach Cruiser, je l'adore. C'est écolo et en plus je découvre la ville autrement. Si tu étais une saison à Paris ? Le Printemps, je trouve que c'est la saison la plus chouette saison pour découvrir Paris. Les habitants commencent à se remettre en terrasse, les arbres sont en fleurs, les gens sont heureux, bref il plane dans l'air comme un sentiment de plénitude. C'est le Paris que j'aime. Si tu étais une célèbre marque française ? Jean-Paul Gaultier. J'aime le créateur, l'homme et le personnage. Grâce au blog, j'ai eu la chance de le rencontrer et c'est un mec super ! C'est rare dans le monde de la mode d'avoir réussi à garder cette simplicité et cette envie de partager. C'est un homme qui n’est parti de rien, qui a réussi à vivre de sa passion et qui crée des choses magnifiques. J'ai vu plusieurs de ses défilés et sans conteste ce sont souvent les plus beaux de la capitale, vraiment. Pour moi c'est un exemple de réussite et d'intégrité à suivre. Si tu étais une célèbre femme française ?Fanny Ardant. J'adore cette femme et ce qu'elle dégage. C'est une actrice formidable et d'une beauté rare. Je l'ai adoré dans le rôle d'Eva, en 1995 dans Pédale Douce, elle était excellente.Céline du blog "Les Demoizelles"
Né à Alger, résident de longue date de Paris qu'il aime traverser à pied, Tony Gatlif en connaît par coeur la diversité et nous livre ici ses adresses fétiches. Son prochain film, Geronimo, sort en salles à l'automne. Cinéma Le Champo Quand je suis en phase d'écriture de mes films, je vais dans ce cinéma d'art et d'essai qui date de la fin des années 30. Sa façade d'époque, ses vieilles salles et ses formidables rétrospectives m'aident à me concentrer. 51, rue des écoles, Paris 5e (01 43 54 51 60). Le Jardin du Luxembourg Je suis un peu claustrophobe. Je déteste le métro, mais j'aime les gens ! C'est pour cela que je ne crains pas d'aller au jardin du Luxembourg, même s'il est très fréquenté. Je ne m'y sens pas agressé par les regards et j'aime sa cafétéria. Paris 6e. Le Piano Vache Un bar rock à la déco incroyable, avec ses centaines d'images et d'affiches sur les murs. J'y vais chaque lundi pour écouter le guitariste Rodolphe Raffalli pour des soirées jazz manouche. Une ambiance unique. 8, rue Laplace, Paris 5e (01 46 33 75 03). Une Brocante Entre la place de la République et les boulevard Richard-Lenoir ou Beaumarchais, je passe, certains jours, des heures dans ces belles brocantes qui se tiennent sur les trottoirs. J'achète surtout les vieux jouets mécaniques dont je rêvais dans mon enfance. Paris 3e, 10e et 11e. Le Villaret On y mange une très bonne cuisine française. Avec la nouvelle déco moderne, on peut voir la cave et ses bouteilles rares à travers une vitre. Et surtout, les tables sont larges et espacées, on peut discuter dans le calme. 13, rue Ternaux, Paris 11e (01 43 57 75 56). © Propos recueillis par Pascal Mouneyres
Paris Lifestyle a eu le plaisir d'interviewer Jade du blog « Jade from Paris » ce mois-ci. Connue de la blogosphère parisienne pour ses articles avisés sur de multiples sujets comme la mode, la beauté ou les voyages, elle vous fait découvrir son Paris chaleureux et original !Pour ceux qui ne te connaissent pas, peux-tu nous parler un peu de toi et de ton blog ? Je m’appelle Jade, j’ai 24 ans et je vis à Paris ! Je suis la rédactrice du blog Jade from Paris que j’ai créé il y a 6 ans, juste après l’obtention de mon bac. Au départ, j’y racontais un peu ma vie, mes vacances… Aujourd’hui, j’y parle surtout de culture et de beauté ! Je suis une vraie accro du web en général. A côté de ça, je suis journaliste culture et rédactrice pour différentes marques (surtout dans le domaine de la beauté).QUELLE PARISIENNE ES-TU ?Es-tu originaire de Paris?Je suis née à Paris et y ai toujours vécu ! Je me sens donc complètement Parisienne et ça me briserait le cœur de devoir quitter cette ville, aussi stressante soit-elle parfois. J’y ai tous mes repères et chaque quartier a sa petite anecdote.Es-tu plutôt Paris de nuit ou Paris de jour ?J’adore me balader en bus dans Paris en journée (j’évite au maximum le métro et le RER qui sont certes pratiques mais beaucoup moins sereins) et c’est toujours un plaisir d’arpenter les petites rues du centre de la ville en amoureux.Mais c’est aussi très chouette une fois le soleil couché ! Pendant des années, je suis très peu sortie la nuit mais je commence à y prendre goût. Le fait d’avoir un pied-à-terre à République, un quartier très vivant, permet de rentrer à l’aube et de profiter des bars du quartier. Et il y a toujours du monde dans les rues, c’est rassurant !Es-tu plutôt working-girl ou farniente?Je me considère à la fois comme une working girl et une lazy girl ! « Working girl » car je me déplace dans Paris pour mes rendez-vous professionnels, « lazy girl » parce que m’y balade aussi chaque semaine. En plus, je n’ai pas du tout le sens de l’orientation : je me perds sans cesse mais c’est toujours l’occasion de découvrir de nouvelles rues et enseignes. Quels sont tes arrondissements préférés ? Es-tu plutôt rive gauche ou rive droite ?Je vis sur la rive gauche depuis toujours mais je n’ai pas de préférence particulière entre les deux. Tout dépend de ce que je peux y trouver ! J’aime bien le 5e arrondissement : mon université s’y trouve et le quartier est toujours très animé, avec beaucoup de bars étudiants et la superbe Ménagerie du Jardin des Plantes.Côté rive droite, j'ai un gros coup de cœur pour le 11e arrondissement et ses petites échoppes. Le quartier est jeune et dynamique, j’y retrouve souvent mes amis pour boire un verre. Et pour l’évasion, on file à Saint-Georges près de Pigalle ou à Place Rungis dans le 13e : on se croirait dans un village en plein Paris !Quels sont tes endroits préférés dans Paris, tes spots favoris ? (Restaurants, musées, rues, magasins, hôtels, parcs …) J’aime les endroits branchés mais surtout pas bondés ! J’aime m’y sentir à l’aise et  l’ambiance ne doit pas être trop guindée car c’est tout ce que je déteste !Mes restaurants préférés : Hokkaido (14 Rue Chabanais, 75002 Paris) dans le quartier japonais, pour ses énormes portions de nouilles sautées et ses délicieux gyozas ! Ambiance cantine et petits prix garantis, et c’est bien meilleur que tous les restaurants japonais testés alentour. Pour de la cuisine française, je file chez Gladines (30 Rue des cinq Diamants, 75013 Paris), une brasserie basque dont la maison mère se situe à la Butte-aux-Cailles dans le 13e arrondissement. Je vous défie de finir votre assiette ! On y sert des spécialités du Sud et une excellente escalope montagnarde à moins de 15 euros à la bonne franquette. L’adresse est assiégée dès 20 heures et ne prends pas les réservations, mais une fois installée l’attente est vite oubliée. A goûter : les escargots au roquefort !Vous l’aurez peut-être remarqué mais je suis une vraie gourmande… et j’adore faire une pause le week-end à l’heure du goûter. Je vais chez Mamie Gâteaux (66 Rue du Cherche-Midi, 75006 Paris) pour les crumbles maison, au Loir dans la Théière (3 Rue des Rosiers, 75004 Paris) pour leur tarte au citron meringué et chez Bubbolitas (17 Rue Quincampoix, 75004 Paris ) pour leurs bubble-teas (ces boissons asiatiques mêlant thé aromatisé et perles de tapioca).Pour une petite promenade, j’aime retourner au Musée du Louvre où j’ai travaillé pendant deux ans durant mes études. Mes espaces favoris : la cour Marly pleine de sculptures françaises pour son calme et les appartements de Napoléon III rien que pour le plaisir des yeux ! En plus c’est gratuit pour les personnes de moins de 26 ans résidant dans l’Union Européenne.Par contre, pour les hôtels, j’aime quand tout est parfait et propre… L’Hôtel Félicien (21 Rue Félicien David, 75016 Paris) dans le 16e arrondissement est très chouette, abordable et avec piscine, sauna et hammam à disposition ! Pour une adresse plus centrale, je conseille le 1er Etage (38 rue Sainte Croix de la Bretonnerie 75004 Paris) qui propose cinq chambres aussi luxueuses que celles d’un hôtel 4 étoiles. Il s’agit d’un hôtel aménagé au premier étage d’un immeuble du Marais et on se croirait presque à la maison ! Quelles sont tes meilleures adresses shopping ?Pour la mode et la beauté, j’opte comme beaucoup de monde pour les grandes enseignes ! Du coup, je me rattrape du côté des pâtisseries et des desserts en général. Les macarons de Pierre Hermé (39 Avenue de l'Opéra 75002 Paris) sont délicieux bien sûr mais il faut à tout prix goûter les choux à la crème de Popelini (29 Rue Debelleyme, 75003 Paris) ! Les spécialités de la Maison Larnicol (132 Boulevard Saint-Germain, 75006 Paris) sont elles aussi très bonnes, surtout les mini-kouign amann. Ma solution dessert chaque fin d’année : carton assuré !Qu'est-ce qui, dernièrement, t'a le plus surprise à Paris? Il y a quelques mois, j’ai fait une super rencontre vers la Place de la République. Un couple de jeunes Australiens était perdu et nous avons vite sympathisé, au point de nous être donné rendez-vous le lendemain soir pour aller boire un verre. C’est génial de pouvoir rencontrer des gens originaires du bout du monde au coin d’une rue et de discuter pendant des heures avec eux ! Et puis ça prouve que nous les Parisiens ne sommes pas tous ronchons…Quelle est ta tenue mode fétiche ?En automne : une veste ou un perfecto par-dessus une robe d’été, pour prolonger un peu le mois d’août.En hiver : une grosse parka à fausse fourrure, un jean et des boots étanches (je suis très frileuse !)Au printemps : un jean un peu destroy, un chemise transparente et un perfecto.En été : une robe légère associée à mes Sebago, pour me promener à l’aise près des Quais de Seine.Si tu devais décrire Paris en un seul mot, quel serait-il ?Infatigable !Quel est TON Paris ? Qu'est Paris pour toi? Que représente Pari pour toi? Ta façon de voir et de vivre la ville… Une ville pleine d’énergie, cosmopolite et multiculturelle dont je fais moi-même partie (ma mère est d’origine chinoise, mon père d’origine française) ! Une ville à prendre du côté cool pour pouvoir en profiter au maximum, même si ça fait toujours beaucoup de bien de s’en éloigner quelques semaines chaque année ! Tout ça pour mieux la retrouver à la rentrée.Quel est l'accessoire parisien typique selon toi? Un smartphone, pour pouvoir me repérer dans les rues grâce au GPS et prendre de jolies photos !-----------------------------------------PORTRAIT PARISIENSi tu étais un parfum, une odeur? L’odeur des croissants le matin dans les boulangeriesSi tu étais un lieu Parisien ? Le Pont des Arts : pour son romantismeSi tu étais un monument Parisien?  Notre-Dame de ParisSi tu étais un moyen de transport? Le bus ou mes petits pieds !Si tu étais une saison à Paris ? L’été (surtout au mois d’août, quand tout le monde a quitté la ville !)Si tu étais une célèbre marque française?  Yves Saint LaurentSi tu étais une célèbre femme française? Catherine Deneuve (dans sa vingtaine !)*Crédits photo : Bourjois
Ce moi-ci, Paris-Lifestyle part à la rencontre de Louise, propriétaire du blog aussi singulier que passionnant Miss Pandora. Découvrez Paris sous le signe des Arts, de l'Histoire, et biensur de la Mode... Ton blog propose une approche assez singulière de la mode, peux-tu nous en dire un peu plus ? J’ai commencé mon blog il y a cinq ans, un peu par hasard, muée par une envie de partager, de créer, d’explorer l’univers que je commençais à former. .J’étais souvent prise en photos sur les blogs, alors je me suis dit “et pourquoi pas moi ?”, et j’ai eu de la chance car ça a marché tout de suite, à ma grande surprise ! J’ai beaucoup évolué en cinq ans, on peut dire que j’ai grandi avec mon blog ! Aujourd’hui je le définirais comme une porte ouverte sur ma personnalité, il me ressemble car j’y mets toutes mes passions. Il y a de l’art, de la mode, de l’histoire du costume, du XIXème, des looks, des articles sur mes recherches (l’image de la femme dans la fin XIXème), de la musique, de l’esprit 70’s, du vintage, des mises en scènes… C’est un joyeux pot-pourri de tout ce qui constitue mon univers au quotidien, de toutes ces inspirations et connaissances ce que j’ai amassées au fil des années. Et, pourquoi « Miss Pandora » ? D’où vient ce pseudonyme ? Quelle est la symbolique que tu mets derrière ? Ça remonte à très loin, je ne me souviens plus du tout pourquoi je l’ai choisi. J’ai commencé mon blog très jeune, et à l’époque c’était mon pseudo myspace (et oui...) et mon nom de Dj rock, alors je l’ai naturellement adopté pour le blog. Ça doit venir de ma fascination pour les femmes fatales dans l’art et la littérature. Tout au long de ton blog, tu dresses le portrait et réinterprètes des figures féminines ayant marqué leur temps. Si tu ne devais en retenir qu’une, qui serait-elle et pourquoi? Je serais vraiment incapable d’en choisir une, car toutes représentent différentes facettes, et je suis incapable de me résumer à une seule de ces facettes, je me nourris d’opposés et de contraires. Je pense plutôt en terme de période, disons que j’ai des phases. Ces derniers temps, j’ai été complètement obsédée par une excentrique italienne du début XXème, la marchesa Luisa Casati. Richissime et très égocentrique, elle avait décidé de faire de sa vie une œuvre d’art, à la hauteur de son imagination débordante. Comme elle était très timide, elle s’exprimait par ses tenues extravagantes et ses apparitions théâtrales, pour tenter d’imiter ses idoles de petite fille, la Catsiglione ou Sarah Bernhardt. Elle était une grande mécène et s’est fait représenter par une multitude d'artistes, tous au service de la construction de sa gloire. Quelle est ta période préférée ? En terme de culture et d’esthétisme j'adore la période qui s’étend des années 1890 à 1910, avec tour à tour la période décadente, puis le faste de la Belle Epoque, puis l'orientalisme des années 1910. Par contre, à moins d'être une des plus grandes courtisanes, je n'aurais pas aimé y vivre en tant que femme. Sinon, je suis tout autant passionnée par la fin des années 60 et le début des années 70, où j'aurais rêvé de vivre, car je suis amoureuse de la musique de cette époque, ainsi que de la mode, la liberté, l'esthétique, la relation au corps... Pour toi, Paris est emblématique de quelle époque, mouvement de pensée ? Pour moi Paris reste celui de la Belle Epoque, un Paris ultra élégant et raffiné, fripon, un brin superficiel, fêtard, créatif, esthète, encourageant les arts... Et d’ailleurs, quelle parisienne es-tu ? Es-tu originaire de Paris ? Es-tu plutôt Parisienne de nuit ou de jour ? Es-tu plutôt working girl ou farniente ? Hype ou culture? Avant j'étais une grande noctambule, maintenant moins, car je travaille beaucoup. Je trouve qu'il ne se passe pas grand-chose en terme de fête, mais j'ai toujours été très comblée par la vie culturelle. J'adore faire et refaire les expos, découvrir des petits musées et des lieux insolites, me balader dans les quartiers. Je ne pourrais jamais quitter Paris, c'est ma ville !! Quelle tenue représente pour toi la Parisienne actuellement ? Pour tout vous dire, je trouve la parisienne un peu trop sobre, et trop influençable, dans le sens où la plupart s'habillent de la même façon. Ici l'excentricité est très mal vue, comme tout le monde s'observe et se juge, personne n'ose, et quand tu sors de ce carcan, tu es très mal vue. Croyez-en mon expérience ! Pour moi la parisienne c'est jean, ballerine et petite veste : boring... Moi j'aime la parisienne d’antan, ultra chic et féminine, à la coiffure parfaite et à la robe très raffinée, une élégance complètement disparue aujourd'hui… Quels sont tes arrondissements préférés ? Es-tu plutôt rive gauche ou rive droite ? Je suis très rive droite ! J'adore le 11ème pour sortir, les grands boulevards car ils me rappellent le XIXème, le centre historique, les quais .Une vraie touriste ! J'aime le Paris grandiose, celui d’Haussmann et de la Belle Epoque. Où aimes tu te rendre à Paris ? J'aime les petits musées comme celui de la Vie Romantique, ou le musée Jean-Jacques Henner, et bien sûr le musée d'Orsay. L'été je me balade au Bois de Vincennes, ou au parc du musée Albert Kahn, avec son fabuleux jardin japonais. J'ai mes adresses préférées dans le 11ème, l'ami Pierre et les Tontons Flambeurs pour les restaurants chaleureux, le Bottle Shop, le Fanfaron ou la Mécanique Ondulatoire pour sortir. Par contre je n'ai plus le temps de faire du shopping... Quelles sont tes meilleures adresses shopping ? Je n'aime pas trop faire les magasins, mais j'ai une ou deux adresses de magasins de vêtements anciens, que je garde pour moi, car je n'ai pas envie que tout le monde s'y rende, sinon il ne restera plus rien pour moi !! Si tu devais décrire Paris en un seul mot ? Esthète Quel est TON Paris ? Que représente Paris, quelle est ta façon de voir et de vivre la ville? Je risque de me répéter...J'aime le Paris culturel, historique, artistique. Portrait Parisien Si tu étais un parfum, une odeur? Un mélange d’Opium de Saint Laurent, de myrrhe, d’encens d’église, de tubéreuse et de papier d’arménie. Très capiteux ! Si tu étais un lieu Parisien ? Une église, car leur atmosphère me fascine... Si tu étais un monument Parisien? La sculpture de la place de la Nation, avec ses grands lions. Si tu étais un moyen de transport? La marche à pied ! J’aime flâner dans les rues... Si tu étais une époque à Paris ? Les années 1890 à 1910, la Belle Epoque ! Si tu étais une célèbre marque française? Sans hésiter : Yves Saint Laurent Si tu étais une célèbre femme française? Liane de Pougy. Si tu étais une pièce de mode, vêtement ou accessoire, quelle serait-elle ? Une grande capeline.
Out and About in Paris et un de ses lecteurs, rencontré à Paris! Out and About in Paris A la rencontre d'une Américaine à Paris : La créatrice du blog "Out and About in Paris" nous offre une escapade dans la ville lumière. Quand êtes-vous arrivée à Paris ? Qu’attendiez-vous de cette ville ? Avant de déménager à Paris en Mars 2010, j’ai vécu à Montreux, au bord du lac Léman (Lac de Genève) en Suisse. C’est une très jolie ville, mais je ressentais le besoin de passer quelques années dans un endroit beaucoup plus animé, vibrant, rempli de musées, de restaurants et de spectacles. Quelles ont été vos premières impressions ? Etaient-elles à la mesure de vos attentes ? Après avoir été à Paris quelques fois comme touriste, j’ai été agréablement surprise, en tant que résidente, par la sympathie des parisiens. Que ce soit cette dame à la boucherie de mon quartier, qui m’accueille toujours avec un grand sourire, ou cet homme à l’épicerie qui a toujours une petite plaisanterie pour moi, je suis ravie de dire que je n’ai jamais rencontré ce stéréotype du parisien désagréable et malpoli dont tout le monde parle! Une autre chose à laquelle je ne m’attendais pas : beaucoup de français, et surtout les jeunes gens, veulent s’exercer à parler anglais avec moi. Quels sont vos arrondissements préférés ? Etes vous plutôt rive droite ou rive gauche ? Je ne me sens ni rive droite, ni rive gauche ! J’aime errer dans le tout Paris, et j’ai ressenti des affinités avec chaque endroit que j’ai visité. Un jour, je me balade sur les grands boulevards ; Un autre, je préfère les rues pavées du quartier latin. Pour moi, le grand avantage de Paris est de pouvoir se retrouver dans des univers totalement différents en quelques minutes. Un saut dans le métro et c’est parti ! Quels sont vos endroits préférés à Paris ? Je Thè…me est un restaurant cosy du 15eme arrondissement où j’emmène toutes les personnes qui me rendent visite, et qui veulent voir le Paris authentique. Si vous y aller, réservez une table au sous sol ! J’emmène aussi mes invités au Jules Verne, parce qu’il n’y a rien de plus atypique que de dîner en haut de la Tour Eiffel. La vue est à vous couper le souffle ! Pour un déjeuner sur le pouce, j’ai l’habitude d’aller à Kunitoraya, un petit « boui-boui » qui sert les meilleures Udon Noodles de la ville. Mon plat préféré est le C-13 (Kamaten Udon)! Pour finir, un autre lieu atypique : le Marché des Enfants Rouges. Vous trouverez dans ce marché du 4eme arrondissement, différents stands proposant des plats venant des quatre coins du monde. C’est le meilleur endroit pour trouver du couscous marocain, un repas épicé des Caraïbes, ou une bento box japonaise. En hiver, venez prendre un verre de vin chaud ! En tant qu’américaine vivant en France, il est très important pour moi de soutenir le commerce local . Les petites boutiques traditionnelles, typiquement françaises, en opposition aux chaines multinationales présentes partout ailleurs, font partie des choses que j’apprécie le plus à Paris. Voici quelques unes de ces enseignes : Parasolerie Hertault propose une sélection de parapluies et parasols extrêmement bien réalisés, dont la finition et le savoir-faire rendent la marque tout à fait unique en France et peut-être même dans le monde entier. J’ai offert un parapluie conçu sur mesure à mon mari à Noël dernier et il l’utilise tous les jours de mauvais temps, et il y en a beaucoup à Paris ! Cire Trudon est une élégante boutique qui vend une variété de bougies produites par le plus ancien et le plus célèbre fabriquant de bougies au monde. Ses créations ont notamment illuminé les boudoirs de Marie-Antoinette et Napoléon ! Mon dernier achat est la bougie « la Marquise », parfumée à la verveine et au citron. J'ai été ravie de découvrir récemment Talents Boutique, deux "concept stores" proposant le fabuleux travail de plus de 300 artisans français. Avec une boutique à Opéra, et l’autre dans le 17eme arrondissement, Talents Boutique offre un grand choix d’objets uniques fabriqués en France. Le musée Nissim de Camondo mériterait d'être plus connu. Non seulement il détient la plus belle collection d’Arts Décoratifs du 18eme siècle, mais surtout, l’histoire tragique de la famille Camondo donne à la visite de cette maison un je ne sais quoi de poignant. Lorsque je ressens des envies d’ailleurs, de vacances en Inde, en Chine ou en Afrique, je vais rue du Faubourg Saint Denis pour flâner dans les boutiques ethniques. J'y trouve habituellement les meilleures mangues de Paris, ainsi que le savon noir, connu pour rendre la peau délicieusement douce. Si j’ai besoin de m’éloigner des rues bondées de la capitale, je me réfugie dans le Passage Vivienne pour une bonne tasse de thé et une part de cheesecake (ce n’est pas parisien, mais c’est délicieux !) à A Priori Thé ; ou pour une tasse de café au Bistrot Vivienne. Le Passage Vivienne est particulièrement beau lorsqu’il est décoré pour les fêtes. En tant qu’américaine, comment vous sentez-vous à Paris ? Comme « chez vous » ? Paris est comme « chez moi » dans le sens où c’est là que je vis, mais je sais que mes années à Paris sont comptées. Cela fait bientôt 2 ans que j’y ai déménagé, et nous restons habituellement 3 à 5 ans au même endroit. Je ressens donc une certaine urgence pour en voir le plus possible chaque jour. Nous allons peut-être devoir acheter un appartement à Paris, c’est vraiment tentant ! Quel est VOTRE Paris ? Boire un verre de vin dans un café, tout en regardant le monde passer. Si vous deviez décrire Paris en un seul et unique mot… ? Tonifiant, revigorant. Portrait Parisien : Si vous étiez un parfum, une odeur? Le pain sortant du four Si vous étiez un lieu parisien ? Les quais de Seine Si vous étiez un monument? C’est cliché, mais ce serait la Tour Eiffel Si vous étiez un moyen de transport? Le métro. J’aime l’animation, la foule, les bruits de talons qui font écho dans les couloirs, et le ”woosh” (courant d’air) du métro qui quitte le quais. Si vous étiez une saison ? L’automne Si vous étiez une célèbre marque française? Hermès, parce que leurs produits sont intemporels. L’année dernière, je regardais une grand-mère et sa petite fille choisir avec précaution le premier foulard de la jeune fille. Cela semblait être un rite de passage dans la famille, et je me suis dit que j’aurais aimé avoir une grand-mère française! Si vous étiez une célèbre femme française? Puis-je être une expatriée américaine ayant passé les plus belles années de sa vie à Paris? Dans ce cas la, je serais la chef cuisinière Julia Child. Sinon, je serais Catherine Deneuve, d’une élégance sans précédent. Je voyage souvent et je passe donc beaucoup de temps à l’aéroport Paris-Charles de Gaulle. Je conseille donc à tous les voyageurs détenteurs d’un passeport français et/ou européen de s’enregistrer avec PARAFE. C’est pour cela que j’ai fait faire mon passeport Suisse : ce système permet de passer beaucoup moins de temps aux postes de contrôle sécurité, et de profiter du shopping dans les terminaux. Mes boutiques duty free préférées sont Ladurée, où j’achète toujours quelques macarons à offrir, et la marque de bijoux française Cécile & Jeanne. Pour avoir les informations relatives aux vols à portée de main, je vous conseille l’application Aéroports de Paris ! Vos adresses Je Thè…me - 4 Rue d'Alleray, 75015 Paris Le Jules Verne - 5 Avenue Gustave Eiffel 75007 Kunitoraya - 39 Rue Sainte-Anne 75001 Paris Marché des Enfants Rouge - 39 Rue de Bretagne 75003 Paris Cire Trudon - 78 rue de Seine, 75006 Paris Talents Opera – 1 bis, rue Scribe, 75009 Paris Talents Etoile - 26 avenue Niel, 75017 Paris Musée Nissim de Camondo - 63 Rue de Monceau 75008 Paris A Priori Thé - 35-37 Galerie Vivienne 75002 Paris