Balades parisiennes

A la découverte des monuments parisiens et de leur actualité. Lieux incontournables ou méconnus, l'opportunité de visiter Paris autrement.

Autrefois, le vin y coulait à flots. Reconverti en quartier d’affaires, Bercy conserve quelques enclaves où il fait bon flâner.1. CARRE D'ARTISTESOuverte depuis avril dernier, cette petite oasis créative située dans le centre commercial Bercy Village vend les toiles, petits et moyens formats, d’une quinzaine de peintres. Ateliers pour enfants les mercredis sur inscription.47, cour Saint-Émilion, Paris 12e(01 43 43 72 70, carredartistes.com)2. LE PARCSous les pavés, la vigne. À la place des anciens chais et entrepôts, 12 hectares de verdure déroulent vastes pelouses où jouer au foot, carrés potagers, jardins à thème et bassins autour desquels rêvassent canards et amoureux.128, quai de Bercy, Paris 12e.3. CARTOUCHE CAFEDans ce bistrot tout simple, on se régale d’une poêlée d’encornets au piment d’Espelette, d’un carré de porcelet rôti au basilic ou de sablés aux fruits. Une adresse sans chichis où s’attabler avant une balade au parc ou une séance shopping à Bercy Village.Menu 16€4, rue de Bercy, Paris 12e (01 40 19 09 95)4. LA CINEMATHEQUEInitialement conçue par Frank Gehry pour l’American Center, elle abrite depuis 2005 la mémoire vivante du cinéma. Expositions, rétrospectives, projections, on ne compte plus les hommages aux grands réalisateurs.La Cinémathèque retrace aujourd’hui le parcours de François Truffaut, cinéaste de la Nouvelle Vague et amoureux de littérature. L’exposition montre ses scénarios et lettres, accompagnés d’extraits de films et de photos.EXPOSITION FRANÇOIS TRUFFAUT. Jusqu’au 25 janvier51, rue de Bercy, Paris 12e(01 71 19 33 33, cinematheque.fr)© CARRÉ D’ARTISTES/JACQUES LEBAR - PARIS TOURIST OFFICE/STÉPHANE DABROWSKI - CINÉMATHÈQUE FRANÇAISE
Parce qu'Aéroports de Paris pense à ses voyageurs, un service intitulé « Paris Transit Tour » est proposé aux passagers en correspondance longue, qui souhaitent visiter la ville lors de leur passage dans la capitale française. Un circuit, le « Paris Essentiel – tour Eiffel », permet de découvrir les plus beaux monuments Parisiens, de déjeuner à la tour Eiffel, et de profiter d’un tour en bateaux mouches. Embarquez à bord du bus Paris Transit TourLe rendez-vous est fixé à 11 h 30, rue des Pyramides, à deux pas du Jardin des Tuileries. Impossible de rater le bus aux jolis tons jaunes et rouges. A votre arrivée, une guide vous remettra des écouteurs afin de profiter des commentaires sur l’Histoire de Paris dans votre langue. 12 h, le bus démarre, en route pour un tour d’1 h 30 qui vous présentera l’Opéra Garnier, la place de la Concorde, le Jardin du Luxembourg, ou encore, le Louvre. Entre deux explications, de vieilles chansons françaises rythmeront vos découvertes. Déjeuner à la tour EiffelVous en rêviez, Aéroports de Paris l’a fait. Prenez place dans l’un des ascenseurs de la vieille dame de fer en compagnie de votre guide, sans avoir fait la queue, direction le 1er étage. Bienvenue au 58 tour Eiffel, la brasserie aux tons chocolat du monument, avec une vue imprenable sur Paris et le Trocadéro. Votre déjeuner comprend au choix, une entrée et un plat ou un plat et un dessert, servis avec une boisson à votre goût (verre de vin, bière, eau etc.). Parmi les entrées, du foie gras, du marbré de canard, parmi les plats du saumon et sa polenta crémeuse ou une poitrine de volaille rôtie et sa purée de pomme de terre aux herbes. En dessert, succombez à la mousse au chocolat ou à la salade de fruits frais. Ensuite, vous avez quartier libre : partez à la découverte du monument et faites une halte à la boutique de souvenirs où de jolies tasses griffées tour Eiffel, des oursons portant le béret, ou des carnets siglés Ladurée vous attendent. Croisière sur la Seine en bateaux mouchesAvant de déjeuner, votre guide vous a remis un billet coupe file pour profiter d’une croisière d’1 h sur la Seine, à bord des célèbres bateaux mouches. Désormais, vous êtes libres de profiter du Trocadéro avant de monter à bord du bateau dont le départ est programmé toutes les 30 minutes. Au programme : la tour Eiffel plus belle que jamais, les îles Saint-Louis et de la Cité avec leurs romantiques quais, les magnifiques ponts de Paris dont le luxueux Pont Alexandre III, ou encore, ces jolies péniches qui servent d’habitations à quelques Parisiens privilégiés ou qui abritent des bars flottants pour prendre un verre ou danser. La visite se termine vous ramenant à votre point de départ, libre à vous de flâner encore quelques instants avant de reprendre les transports en commun, direction l’aéroport et votre vol qui vous mènera vers de nouvelles aventures. Paris Transit TourPrix par adulte : 105 euros.Prix par enfant : 65 euros.Langues disponibles pendant le tour : anglais, espagnol, français, portugais, russe, japonais, chinois et coréen.  Plus d’informations sur le Paris Transit Tour et réservations sur le site d’Aéroports de Paris.http://www.aeroportsdeparis.fr/ADP/fr-FR/Passagers/Services/services-pratiques/shopping-et-tourisme/paris-transit-tour.htm
1 – Tom Greyhound En plus des voitures, des hôtels et du design d’intérieur, le groupe coréen Hyundai s’ouvre aujourd’hui à la mode. Ce nouveau concept-store, venu de Séoul, réunit sur 360 m2 une sélection de plus de 50 designers internationaux dans une décoration chic et minimaliste.19, rue Saintonge, Paris 3e (01 44 61 36 59, tomgreyhound.fr)Ouvert du lundi au samedi de 11h à 19h2 – Popelini Grâce à cette enseigne de pâtisserie, le classique petit chou à la crème (1,85€) est de nouveau ଠla mode ! On choisit parmi les neuf parfums ou la recette du jour réalisée selon l’humeur du chef. 29, rue Debelleyme, Paris 3e (01 44 61 31 44, popelini.com)Ouvert du mardi au samedi de 11h à 19h30, le dimanche de 10h à 15h3 - March LA.BQuand deux Français fans de surf, de Los Angeles et de mode vintage s’associent, cela donne une marque de montres chic fabriquées en Suisse.50, rue Charlot, Paris 3e (01 75 57 93 90, march-lab.com)Fermé le dimanche 4 - Atelier CologneCette maison de parfum à la devanture bleue est entièrement dédiée à la Cologne. Les formules, très concentrées, offrent une meilleure tenue tout en conservant une touche de fraîcheur. Parmi les best¬of, Cédrat Enivrant et Grand Neroli (à partir de 50€), et la possibilité de personnaliser un petit étui en cuir pour la version de voyage.15, rue Debelleyme, Paris 3e (01 44 61 44 39)Fermé le dimanche5 - MuskhaneLancée par Thierry et Valérie, tombés amoureux de l’artisanat népalais, la marque propose décoration et accessoires de mode en feutre et en cachemire. C’est coloré et gai. D’ailleurs, Muskhane c’est tout un état d’esprit : le nom signifie « sourire » en népalais.3, rue Pastourelle, Paris 3e (09 77 06 53 47, muskhane.com)Fermé le dimanche6 - Comme un romanCette librairie et sa vitrine de 28 mètres de long sont une véritable institution dans la rue de Bretagne.Outre le large choix de lectures dans de nombreux domaines, elle abrite un espace dédié aux rencontres et aux expositions.39, rue de Bretagne, Paris 3e (01 42 77 56 20, comme-un-roman.com)Ouvert du mardi au samedi de 10h à 19h45 et le dimanche de 10h à 13h307 - Caffé MarcovaldoCe lieu (du nom d’un personnage de roman d’Italo Calvino), imaginé par quatre amis italiens, marie restauration bio (veloutés, tartes salées, tartines…) et librairie dans un cadre à la déco vintage. Sympa et convivial !61, rue Charlot, Paris 3e (09 80 44 86 49, marcovaldo.fr)Ouvert du mardi au samedi de 11h à 23h et le dimanche de 11h à 19h8 - ThomsenLancée en 2009 par Alix Thomsen, la griffe est connue pour ses chemises aux imprimés rétro et aux coupes modernes. Hommes et femmes y craquent pour des modèles en vichy ou Liberty (environ 150 €).98, rue de Turenne, Paris 3e (01 42 71 54 15, thomsen-paris.com)Ouvert du lundi au samedi de 13h à 20h et le dimanche de 11h à 18h9 - Pauline PinPratiques, ludiques et joyeux, les sacs, cabas et besaces de la créatrice changent de couleurs à chaque saison, tout en restant intemporels. 51, rue Charlot, Paris 3e (01 42 78 06 67, paulinepin.com)Ouvert du mardi au samedi de 11h à 19h3010 - Rose Bakery 2La preuve que l’on peut faire bio et bon ! La formule de la deuxième adresse de Rose Bakery ne change pas : les «bobos» se régalent toujours d’une assiette de légumes de saison (17,50€), de jus de fruit pressés minute (7€ les 400 ml) et de desserts savoureux (de 4,50 à 8€).30, rue Debelleyme, Paris 3e (01 49 96 54 01)Ouvert 7j/7 de 9h à 18hLES ADRESSES D’ORA-ÏTO Le designer français, primé de nombreuses fois pour ses créations, vient de quitter ce quartier où il vivait et avait installé ses bureaux. Il en connaît les moindres recoins. The Broken Arm« La sélection d’articles de ce nouveau concept-store est très pointue et le bar avec sa petite terrasse est super agréable. »12, rue Perrée, Paris 3e (01 44 61 53 60, the-broken-arm.com)Ouvert du mardi au samedi de 11h à 19h pour la boutique et de 9h à 18h pour le bar La Galerie Thaddaeus Ropac « J’y vais régulièrement. La sélection des artistes présentés y est très qualitative. »7, rue Debelleyme, Paris 3e (01 42 72 99 00, ropac.net)Ouvert du mardi au samedi de 10h à 19hLe Progrès« C’est l’endroit parfait pour commencer une bonne soirée. Ce bar brasserie résume à lui seul l’ambiance du quartier. »1, rue de Bretagne, Paris 3e (01 42 72 01 44) Ouvert le lundi de 12h à 16h et de 17h à 23h30 et du mardi au samedi de 12h à 16h et de 17h à 23hLE MARCHÉ DES ENFANTS ROUGESQuatre adresses culinaires de qualité qui se nichent dans le plus vieux marché de Paris. 39, rue de Bretagne, Paris 3e. Ouvert du mardi au samedi (et dimanche selon les adresses)L’Estaminet des enfants rouges Une petite cantine de produits frais et bio où les plats de saison changent tous les mois (formule express à 14 €).(01 42 72 28 12, lestaminetdesenfantsrouges.com)La Ferme de MésenguyIci, la star c’est le cheeseburger fermier avec cinq fromages au choix et ses frites maison (10 €).Chez TaekoUne cantine japonaise avec bentô, donburi et cake au thé vert (de 3 € à 14,50 €).(01 48 04 34 59)Chez AlainAlain garnit selon nos envies crêpes, sandwichs et blinis (fromages, légumes, etc.) pour seulement 7 €.
Paris, capitale de la culture, abrite un nombre impressionnant de musées qui disposent pour certains d’entre eux, de tables gastronomiques, de restaurants futuristes ou à la vue panoramique. Une occasion unique d’associer la gourmandise à l’art.1/ Les Ombres au Musée du quai BranlyC’est sur le toit-terrasse du musée du quai Branly, au cœur d’un jardin luxuriant offrant un panorama exceptionnel sur Paris, que le restaurant gastronomique Les Ombres a élu domicile. Grâce à de larges baies vitrées qui laissent pénétrer la lumière naturelle dans la salle, l’on profite d’une vue imprenable sur la tour Eiffel, située juste à côté du musée. La décoration a été réalisée par Jean Nouvel et dispose en guise de plafond d’une structure métallique des plus contemporaines. Côté carte, le chef propose une cuisine française traditionnelle ponctuée d’épices ou de touches sucrées salées.Ouvert tous les jours de midi à 14 h 15, et de 19 h à 22 h 30.Menus Déjeuner à 32 et 42 euros.Menu Dîner à 68 euros.Restaurant Les Ombres27, quai Branly75007 ParisTél. : +33 (0)1 47 53 68 00Métro : Pont de l’Alma (RER C) ou Bir-Hakeim (ligne 6).www.lesombres-restaurant.com2/ Le Georges au Centre PompidouLe restaurant du Centre Georges Pompidou est réputé pour sa vue imprenable sur la capitale, mais surtout pour son décor futuriste et géométrique pensé par les architectes Dominique Jakob et Brendan McFarlane. Certaines tables ont ainsi été installées dans des espaces en forme de bulles d’aluminium, pour plus d’intimité. Le Georges est également connu pour son bar à vodka, où l’on vient pour siroter un cocktail à la tombée de la nuit. La cuisine est à la fois simple et créative, proposant des plats français, italiens ou du monde. Un lieu à découvrir entre amoureux le soir, pour un dîner romantique avec vue sur les toits de Paris illuminés.Ouvert tous les jours sauf le mardi de midi à 21 h.Plats : entre 16 à 42 euros.Le Georges19, rue Beaubourg75004 ParisTél. : +33 (0)1 44 78 47 99 contact@beaumarly.com Métro : Rambuteau (ligne 11) ou Hôtel de Ville (lignes 1 et 11).www.beaumarly.com3/ Tokyo Eat au Palais de TokyoLe restaurant du Palais de Tokyo est souvent pris d’assaut pour sa grande terrasse qui offre une vue magique sur la tour Eiffel et la Seine. On aime l’esprit cantine de ce restaurant simple et spacieux décoré par de nombreux artistes. Tokyo Eat est donc un restaurant arty dont l’architecture et les lampes signature ont été conçues par Stéphane Maupin, les tables par Yvan Fayard, et les chaises par André, Marcus Kreiss, Olivier Babin, Kolkoz et Zevs. A découvrir entre amis ou en couple.Ouvert tous les jours de midi à minuit.Menus Déjeuner à partir de 12 euros.A la carte, compter entre 40 à 60 euros.Tokyo Eat13, Avenue du Président Wilson75116 ParisTél. : +33 (0)1 47 20 00 29Métro : Alma-Marceau ou Iéna (ligne 9).http://www.palaisdetokyo.com/fr/lifestyle/le-tokyo-eat4/ Le Café Jacquemart-André au Musée Jacquemart-AndréEntre les Champs-Elysées et les grands magasins, le musée Jacquemart-André abrite l’un des plus beaux salons de thé de Paris, entouré d’un jardin luxuriant. On s’y retrouve entre copines pour prendre le thé et savourer une pâtisserie, pour un déjeuner léger (salades, quiches ou plat du jour), ou pour bruncher le week-end dans un cadre historique composé de boiseries et de toiles gigantesques. Le Café Jacquemart-André s’adapte à chacune des expositions du musée, en proposant une carte thématique. Ce lieu est idéal pour les gourmands férus d’art et d’Histoire.Ouvert tous les jours de 11 h 45 à 17 h 30.Brunch le samedi et le dimanche de 11 h à 15 h.Menu enfant (jusqu’à 7 ans) : 7 euros.Le Café n’accepte pas les réservations.Café Jacquemart-André158, Boulevard Haussmann75008 ParisFranceTél. : +33 (0)1 45 62 11 59Métro : Miromesnil (lignes 9 ou 13).http://www.musee-jacquemart-andre.com/fr/preparer-sa-visite/restaurant-le-cafe-jacquemart-andre5/ Le restaurant du Musée d’OrsayC’est dans un cadre historique réaménagé par l’architecte Jean-Michel Wilmotte que le musée d’Orsay invite ses hôtes à découvrir la cuisine française contrastée d’épices du Chef Yann Landureau. On apprécie la sobriété et l’élégance de la salle du restaurant au décor 1900, avec ses dorures et ses lustres de cristal, jusqu’au mobilier contemporain épuré qui offre un contraste avec le reste de l’espace.Ouvert du mardi au dimanche de 9 h 30 à 17 h 45, et le jeudi de 9 h 30 à 14 h 45, puis de 19 h à 21 h.A la carte, compter 30 euros par personne.Restaurant du musée d’Orsay1, rue de la Légion d’Honneur75007 ParisTél. : +33 (0)1 45 49 47 03Métro : Solférino (ligne 12) ou Musée d’Orsay (RER C).http://www.musee-orsay.fr/fr/accueil.html
Au nord-est de Paris, le plus grand parc de la capitale ne prend pas de vacances. Variez les plaisirs en plein air avec ces trois activités.Balades à thème Une forêt de miroirs, un chemin sinueux bordé de bambous, un toboggan dragon qui surgit de la verdure, une aire de jeux pour dévaler des dunes en béton, etc. Des designers du monde entier (Bernard Tschumi, Daniel Buren, Isabelle Devin, Catherine Rannou) ont conçu douze espaces paysagers répartis au gré du parc. Autant d'îlots de nature aux noms évocateurs où il fait bon jouer, se perdre ou s'évader.Parc de la Villette 211, avenue Jean-Jaurès, Paris 19e (01 40 03 75 75, villette.com). Toute l'année. Entrée libre.Jardins passagersLa Villette vous soigne par les plantes. Depuis 2001, les Jardins passagers ouvrent chaque été une brèche de nature. Derrière le Jardin  des dunes, plusieurs rangées de carrés percent la dalle de l’ancienne halle aux moutons. S’y épanchent garrigue, fruits anciens, lagune, sauges ou érables. Des associations du quartier ont investi ce paradis  les oiseaux et des insectes pour y proposer différents ateliers, comme la cuisine avec les fleurs.Jusqu’au 25 septembre, les samedi et dimanche de 15 h à 19 h.Entrée libre.Cinéma en plein air Depuis plus de vingt ans, le plus grand écran de Paris illumine les pelouses de la Villette au cœur de l'été. Cette 24e édition accueille grands classiques et courts-métrages carburant à l'adolescence. Le festival décline les émois de " l'âge de tous les possibles ", de Lolita de Stanley Kubrick à The We and the I de Michel Gondry, en passant par Gus Van Sant, George Lucas, Riad Sattouf, etc. Des films à voir assis sur l'herbe, sur un plaid, ou lové dans un transat (7 € la location). Du 23 juillet au 24 août, du mercredi au dimanche, à la nuit tombée/ Entrée libre.
Le quartier de Montorgueil au cœur de la capitale Parisienne regorge de restaurants et de cafés, à un point que l’on ne sait plus où donner de la tête. Focus sur cinq adresses gourmandes et sympathiques à découvrir pour un déjeuner ou un dîner.1/ Little Italy CafféInstitution du quartier, le restaurant italien Little Italy Caffé propose uniquement des pâtes. Amateurs de pizza passez votre chemin ! La salle est petite comme pour la majorité des restaurants du coin, et il faut parfois attendre au comptoir avant d’y trouver une place. Ici, le bruit est légion et les serveurs courent un peu partout en salle, la vitalité de l’Italie ne semble plus très loin. Coup de cœur pour les lasagnes, un délice. Un lieu que l’on découvre aussi bien entre copines, qu’en amoureux, ou avec ses parents.Ouvert du lundi au samedi de 9 h à 15 h, et de 19 h 30 à 23 h 30.Carte : entre 10 à 30 euros par personne.Little Italy Café92, rue Montorgueil75002 ParisFranceTél. : +33 (0)1 42 36 36 25Métro : Sentier (ligne 3) ou Etienne Marcel (ligne 4).2/ Big FernandLe burger a gagné ses lettres de noblesse grâce à Big Fernand. Ici, les serveurs vous accueillent vêtus d’un tablier et d’une casquette, et n’hésitent pas à faire des blagues avec une gouaille bien Parisienne. La carte propose six burgers et il y en a pour tous les goûts : le Bartholomé au bœuf (race à viande) et sa poitrine fumée, le Philibert au poulet, le Victor au veau et à la fourme d’Ambert, l’Alphonse au gigot d’agneau de lait ou agneau (selon la saison), le Big Fernand au bœuf et tomme de Savoie, et enfin, le Lucien qui est végétarien.Ouvert du lundi au dimanche de midi à 14 h 30, et de 19 h à 22 h 30.Service en continu samedi jusqu’à 23 h et le dimanche.A partir de 11 euros le burger.Big Fernand Montorgueil32, rue Saint-Sauveur75002 ParisFranceTél. : +33 (0)9 67 22 40 06Métro : Sentier (ligne 3) ou Etienne Marcel (ligne 4).www.bigfernand.com3/ Au Rocher de CancaleAu 78 de la rue Montorgueil, Au Rocher de Cancale est une institution qui a ouvert ses portes en 1846. Depuis, ce restaurant dédié à la cuisine française traditionnelle et aux fruits de mer a conservé son décor d’antan, et arbore une façade historique du XVIIIème siècle faite d’un placage de bois et de plâtre de style néo-Renaissance. On s’y retrouve pour déjeuner, dîner, bruncher ou tout simplement pour prendre un café, mais surtout pour retrouver un soupçon de ce vieux Paris que l’on aime tant.Ouvert du lundi au dimanche de 8 h à 2 h du matin.Le restaurant est ouvert de midi à 16 h, et de 19 h à 23 h 30 du lundi au vendredi. En continu le week-end.Plat du jour à 14,90 euros.Brunch à 13 euros. Servi du lundi au samedi de 10 h à midi, et le dimanche de 10 h à 17 h.Au Rocher de Cancale78, rue Montorgueil75002 ParisFranceTél. : +33 (0)1 42 33 50 29contact@aurocherdecancale.frMétro : Sentier (ligne 3) ou Etienne Marcel (ligne 4).www.aurocherdecancale.fr/4/ Palmiers du SinaïEnvie d’évasion ? Le restaurant égyptien les Palmiers du Sinaï invite au voyage direction le Moyen-Orient. La décoration est surprenante : plantes de papyrus, murs recouverts de sables, fontaines et lumières tamisées. Ce lieu se prête volontiers à un dîner en tête-en-tête autour de spécialités superbement réalisées (tajines, grillades etc.). Un lieu inattendu en plein Paris qui est victime de son succès, il est parfois nécessaire de réserver.Ouvert de midi à 14 h, et de 18 h 30 à 22 h.Fermé le samedi midi et le dimanche toute la journée.Carte : entre 20 à 50 euros.Palmiers du Sinaï3, rue Mandar75002 ParisFranceTél. : +33 (0)1 40 26 99 23Métro : Sentier (ligne 3) ou Etienne Marcel (ligne 4).5/ La FailleCe bistrot futuriste a ouvert ses portes en octobre dernier. Il doit sa renommée à sa décoration surprenante composée d’un bar en bois clair sculpté, mais surtout d’un plafond où des plantes luxuriantes sortent d’une faille (d’où le nom du restaurant). Ce lieu est à tester le soir en amoureux, pour son cadre design et romantique. En prime, le chef ne cuisine que des produits frais, et les cocktails valent vraiment le détour.Ouvert de 9 h à 23 h (jusqu’à 23 h 30 le samedi).Fermé le dimanche.Carte : entre 20 à 50 euros.La Faille54, rue de Montmartre75002 ParisFranceTél. : +33 (0)1 40 26 75 51
Au pied du Sacré-Coeur, sur le versant sud de la butte Montmartre, le quartier s’ouvre à la création contemporaine sans pour autant renier son âme. Zoom sur nos dix adresses préférées.PETIT PANDepuis 2002, cette marque franco-chinoise insuffle un vent de légèreté dans l’univers de l’enfant et de la déco. La couleur est partout : sur les plaids, les matelas à langer de voyage (18 €), les coussins imprimés, les blouses, les mobiles et les lampions féeriques, et même les cerfs volants papillons (20 €), poissons ou libellules !10, rue Yvonne-Le-Tac, Paris 18e (01 42 23 63 78, petitpan.com). Ouvert 7j/7 de 10 h 30 à 19 h 30.AESOPUltra trendy, la marque australienne a conçu ce kit Jet Set (33 €), soit un shampooing, un aprèsshampooing, un gel nettoyant et un baume aromatique pour voyageurs organisés.15, rue des Abbesses, Paris 18e (01 42 64 82 94, aesop.com).Ouvert 7j/7 jusqu’à 19 h (19 h 30 les vendredi et samedi)SPREEDans leur boutique galerie épurée, Bruno Hadjadj et Roberta Oprandi rassemblent des pièces signées Kenzo, Marc Jacobs, Forte_Forte, Isabel Marant, Tsumori Chisato ou encore Cédric Charlier, ainsi que du mobilier (chaise Eames ou Thonet), des accessoires et des oeuvres d’art. Bref, la crème de la crème…16, rue La Vieuville, Paris 18e (01 42 23 41 40, spree.fr).Ouvert 7j/7 de 11 h à 19 h 30 (de 15 h à 19 h les lundi et dimanche)CAFÉ TABACFred le Frenchy et Charlotte l’Australienne ont installé leur coffee shop dans le décor rétro d’un ancien bureau de tabac.Ils y servent ristrettos (2,50 €), lattes et cappuccinos préparés avec le café de Genovese,un torréfacteur italien établi à Melbourne.2, rue Durantin, Paris 18e (01 42 51 44 53).Ouvert du mardi au vendredi de 8 h 30 à 18 h 30 et le week-end de 9 h 30 à 18 h 30.GALERIE WLa galerie ouverte par éric Landeau en 2008 – on lui doit la découverte de l’artiste Miss.Tic. et de ses pochoirs – dispose aujourd’hui de plus de 500 m2 d’espace d’exposition. De quoi présenter les oeuvres d’une vingtaine d’artistes comme les peintres Denis Robert (photo) et Troy Henriksen ou le photographe Vincent Bousserez.44, rue Lepic, Paris 18e (01 42 54 80 24, galeriew.com). Ouvert 7j/7 de 10 h 30 à 20 hEMMANUELLE ZYSMANCette créatrice parisienne conçoit des bijoux en pierres fines et précieuses mixées à de l’or, de l’argent ou du vermeil. Un résultat chic et plein de finesse, comme le prouvent ce brasselet « BB Frida » serti de cornalines (295 €) et cette manchette incrustée de turquoises « Garance » (470 €).81, rue des Martyrs, Paris 18e (01 42 52 01 00, emmanuellezysman.fr). Ouvert du lundi au samedi de 11 h à 19 h.HOMIESBientôt quinze ans qu’Emmanuelle a ouvert sa boutique de mode. Dans un univers pop, on déniche ici une robe de plage (50 €), une minijupe (69 €), des sweats rigolos, des boots camarguaises et des bijoux en pièces uniques.8, rue des Abbesses, Paris 18e. Fermé lundi et dimanche matin.LEKKERDans cette boutique inspirée de celles qu’on trouve en nombre à Amsterdam, tout est à vendre, même le mobilier ! Sophie et Solène ont sélectionné une trentaine de créateurs qu’elles affectionnent. Parmi eux : Salomé Charly et ses bijoux en bois, Jicqy les Mirettes et ses noeuds pap’ fleuris ou encore la marque Wanted Gina et ses jolis shorts imprimés (80 €). En bonus : une expo qui change tous les trois mois.35, rue des Trois Frères, Paris 18e (lekker.fr). Ouvert du mardi au dimanche de 11 h à 20 h.LA BOULANGERIE COQUELICOTDès qu’il fait beau, cette boulangerie créée en 1978 déploie ses tables en terrasse et tout le quartier débarque pour profiter de son petit-déjeuner ou de son brunch et déguster pains variés, macarons et tartes.24, rue des Abbesses, Paris 18e (01 46 06 18 77, coquelicot-montmartre.com). Fermé le lundi
Dès les premiers rayons de soleil, les Parisiens s’emparent des terrasses pour admirer la capitale, profiter du soleil, ou observer les passants. Focus sur cinq d’entre elles particulièrement prisées. 1/ Le Café MarlyNiché sous les arcades de l’aile Richelieu, le Café Marly dispose d’une vue imprenable sur la pyramide du Louvre, grâce à sa terrasse ombragée et ouverte sur l’extérieur. Cette ancienne résidence royale est décorée de boiseries dorées et de sièges capitonnés conçus par Olivier Gagnère et Yves Taralon. Un endroit idéal pour profiter du beau temps tout en se protégeant du soleil. On s’y retrouve pour boire un verre ou prendre un café.Ouvert tous les jours de 8 h à 2 h du matin.A partir de 9 € le verre de vin. Café MarlyCour Napoléon93, rue de Rivoli75001 ParisFranceTél. : +33 (0)1 49 26 06 60Métro : Palais Royal – Musée du Louvre (lignes 1 et 7).http://www.louvre.fr/le-cafe-marly  2/ Le Café Saint-RégisL’Ile-Saint-Louis, symbole du romantisme, permet de s’offrir une escapade hors du tumulte de la ville lumière. Installé face au Pont Saint-Louis, le Café Saint-Régis est apprécié pour sa décoration d’antan et ses garçons de café impeccablement habillés en noir et blanc. Tout au long de l’année, l’on profite de son agréable terrasse (chauffée l’hiver), un verre de Brouilly à la main, à observer les passants qui arpentent la rue Saint-Louis en l’Ile qui font leurs emplettes.Ouvert du lundi au dimanche de 8 h à 2 h du matin.Happy hour : tous les jours de 19 h à 21 h.Brunch le dimanche, à la carte. Compter entre 6 à 19 € le plat. Café Saint-Régis6, rue Jean du Bellay75004 ParisFranceTél. : +33 (0)1 43 54 59 41info@cafesaintregisparis.comMétro : Pont Marie (ligne 7).http://www.cafesaintregisparis.com/  3/ Monsieur BleuSitué dans la nouvelle aile ouest du Palais de Tokyo, temple de l’art contemporain Parisien, le restaurant Monsieur Bleu offre une vue panoramique sur la Tour Eiffel. Sa terrasse ouverte de mai à septembre borde les quais de Seine, et permet de se restaurer, de grignoter ou de boire un verre tout en profitant du soleil. La décoration du lieu à la fois arty et feutrée a été réalisée par l’architecte Joseph Dirand. Ouvert tous les jours de midi à 2 h du matin.Service de voiturier le midi et le soir.Carte : environ 30 à 50 euros. Monsieur Bleu20, avenue de New York75116 ParisFranceTél. : +33 (0)1 47 20 90 47monsieur@monsieurbleu.comMétro : Iéna ou Alma-Marceau (ligne 9).http://monsieurbleu.com/  4/ Rosa BonheurEn haut du Parc des Buttes Chaumont dans une jolie maison blanche et verte, se trouve la guinguette Rosa Bonheur. Derrière ce nom festif se cache l’un des spots Parisiens les plus prisés l’été, souvent dépassé par son succès. La carte propose une sélection de tapas à partager, tout en profitant d’une vue bucolique sur la capitale. Ouvert du jeudi au dimanche de midi à minuit.Café à 2 € / Pinte de bière à 5 €. Rosa BonheurParc des Buttes Chaumont2, allée de la Cascade75019 ParisFranceTél. : +33 (0)1 42 00 00 45Métro : Botzaris (ligne 7 Bis)http://www.rosabonheur.fr/  5/ Le WanderlustFace à la Seine, cet ovni vert qui surprend les passants n’est autre que la Cité de la Mode et du Design, désormais célèbre pour son restaurant-bar-club le Wanderlust. Lieu branché par excellence, il accueille ses clients sur une terrasse de 1 600m2, où l’on admire les couchers de soleil Parisiens un cocktail à la main, sur fond de musique electro minimale ou deep house. L’entrée y est gratuite et le sound system d’une grande qualité. Ouvert tous les jours dès midi pour le déjeuner.Ouvert dès 18 h les jeudis et vendredis soirs.Ouvert toute la journée le samedi et le dimanche.8 € la bière / Entrée gratuite. Wanderlust32, quai d’Austerlitz75013 ParisFranceMétro : Gare d’Austerlitz (lignes 5, 10 ou RER C) ou Quai de la Gare (ligne 6).http://wanderlustparis.com/